Le parler en langue Audio et Vidéo

Nous allons parlé d’une clé particulière, dans notre vie Chrétienne, ce que l’apôtre Paul enseigne dans tout un chapitre corinthiens, sur le parler en langue.

C’est très important de savoir, de connaître et évidemment d’être baptisé dans le Saint-Esprit.

Nous savons que nous avons à faire, dans le monde évangélique, à toute une catégorie de personnes qui ne croient pas à cela. Ils qui disent particulièrement dans leurs arguments que cela a existé, que c’est dans la Bible, mais cela est maintenant dépassé, et que nous n’avons plus besoin de cela aujourd’hui.

 

Et bien nous allons voir que la folie de Dieu est plus grande que la sagesse des hommes.
Ce que la Bible enseigne est encore valable aujourd’hui.

La Bible dit que la connaissance disparaîtra, les langues cesseront. Mais est ce que la connaissance a disparu ? Non !
Et les langues non plus n’ont pas encore disparu.

Et donc c’est une clé très importante.

 

Livre d’Isaïe Chapitre 44 Verset 3 et 4 :

« Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, et des ruisseaux sur la terre desséchée. Je répandrai man esprit sur ta postérité, et ma bénédiction sur tes rejetons. Et ils croîtront parmi la verdure, comme les saules le long des eaux courantes. »

 


« Seigneur nous te bénissons pour ta parole qui nous parle de choses glorieuses, merveilleuses, rafraîchissantes par rapport au Saint-Esprit. Bénit la réflexion de nos cœurs, l’enseignement que nous allons recevoir maintenant, et que nous puissions non seulement le croire mais l’expérimenter  et le vivre dans nos vies personnelles. Amen. »


Gloire à Dieu

 

Isaïe

Le prophète Isaïe prédit une époque où Dieu répandrait son Saint-Esprit. Et l’on sait particulièrement que cela a commencé
d’une façon tangible, réelle, visible et audible le jour de la pentecôte dans Actes des apôtres, chapitre 2.

Le parler en langue est le signe que l’on voit, que l’on reconnaît que quelqu’un est baptisé dans le Saint-Esprit. Ce n’est pas le signe unique, mais c’est le signe initial. Cela veut dire c’est le signe de départ.

Quand quelqu’un commence non plus à parler au Seigneur dans sa propre langue, mais dans une langue inconnue qu’il n’a pas apprise, mais
que Dieu lui a accordé, que l’on reconnaît que la personne est baptisée dans le Saint-Esprit.

Il y a beaucoup de bénéfices aux parlers en langue.
Il y a des bienfaits avec le parler en langue. Et le parler en langue possède des buts.

Et aussi des raisons.

 

Pourquoi le parler en langue ?

Et bien, tout d’abord nous allons aller vers le Big Boss, je dirais, vers la Maître de la maison, c’est Notre Dieu Jésus-Christ lui-même, qui dit :

« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru« . Il site différents miracles comme les guérisons divines, chasser des démons, mais il ajoute aussi : « Ils parleront de nouvelles langues« .

Donc Jésus a prédit que le baptême dans le Saint-Esprit serait donc visible et audible par un parler en langue. Que les gens baptisés dans le Saint-Esprit prononceraient.

Et donc Jésus l’avait promit. Et cela a été réalisé (Dieu ne promet jamais des choses qu’il ne réalise pas). Pour la première fois, des gens ont parlé des langues inconnues qu’ils ne connaissaient pas, le jour de la pentecôte.

Il est dit : « Le Saint-Esprit vient sur eux. Ils furent remplit du Saint-Esprit, et ils commencèrent à parler dans d’autres langues« , selon que le Saint-Esprit leur donnait de s’exprimer. C’est-à-dire l’élocution qui peut être variée de l’un à l’autre, venait du Saint-Esprit.

Et c’est eux qui déclaraient ce parler en langue.

 

Alors comment ont-ils parlé en langue ?

Est-ce que c’est automatique ? Sans que les individus ne jouent aucune part de leur côté ? Sans qu’ils soient comme des automates, des robots ?

Est-ce que ces gens-là étaient dans un état semi-conscient ? Ou bien dans un état comatique ?

Étaient-ils conscients ? Ou étaient-ils très conscients ?

Est-ce que cela n’était pas de l’auto-suggestion ? Cela veut dire se faire accroire que !

Ou alors est-ce que les disciples n’avaient aucun pouvoir de se contrôler ?

Nous allons essayer de répondre à ces questions là. En vérifiant dans la parole de Dieu, on voit que nulle part, Dieu utilise et se sert des hommes comme des robots. Dieu jamais n’utilise les hommes comme des automates, comme des pantins avec des ficelles. Absolument jamais dans la Bible.

Partout, au contraire, Dieu va révéler sa volonté. Il demande une certaine coopération. C’est-à-dire que Dieu fait sa part, et il demande que nous, de notre côté, nous fassions notre part à nous.

Et si l’individu s’abandonne à Dieu et coopère, participe lui-même, alors les résultats sont formidables, sont supers, sont énormes.

Alléluia. Gloire à Dieu.

 

Le parler en langue le cinquantième jour après la fête de Pâques, le jour de la Pentecôte, qui a célébré l’ascension de Jésus-Christ au ciel et le Saint-Esprit répandu sur les apôtres. Ce jour est considéré comme le jour où le christianisme a commencé son devoir contre le monde.

 

La Bible dit le jour de la pentecôte, quand c’est arrivé pour la première fois, ils furent tous remplit du Saint-Esprit.
La conséquence, la Bible le dit, ils se mirent à parler en d’autres langues. Selon que le Saint-Esprit leur donnait, leur accordait,
de s’exprimer. Littéralement, selon que le Saint-Esprit leur donnait de déclarer.

Ou encore une autre version va dire : Selon que l’Esprit les poussait à parler.

Donc le Saint-Esprit est venu sur les disciples et leur a donné les mots à dire, qu’ils devaient dire. Mots à mots !
Même si eux ne comprenaient pas ce qu’ils disaient.

Ils ont reçu les mots par inspiration divine. Et ils les ont déclaré, dit, prononcé. Ils ont abandonné, livré leurs organes vocaux pour faire la déclaration. Pour faire l’élocution. Pour faire le parler ! L’expression vocale !

Ils ont reçu la révélation d’un langage, que eux-mêmes ne connaissaient pas. Et ils ont déclaré, ils ont dit cela !

Ils se sont écoutés parler. Ils s’écoutaient pour la première fois, dire des choses qu’ils ne comprenaient pas.
Toute leur vie ils ont dit des choses qu’ils comprenaient. Mais pour la première fois, ils se sont écoutés eux-mêmes en train de dire, des paroles qu’ils ne connaissaient pas, qui étaient des glorifications de Dieu. Des exaltations du Seigneur, leur sauveur !

Donc ils ont reçu le miracle. C’est un miracle !! Parce que Jésus a dit cela : « Voici les miracles. Ils parleront des nouvelles langues. »

C’est miraculeux !

Ils ont reçu le miracle de dire des mots qu’ils n’avaient eux-mêmes jamais ni entendu auparavant, ni déclaré auparavant.
Ils se sont abandonnés à cette grande poussée du Saint-Esprit à l’intérieur d’eux-mêmes. Et en obéissant, ils ont donc prit l’initiative de déclarer, de dire des sons, des syllabes, des phrases incitées, soufflées, poussées par le Saint-Esprit.

Résultats : ils ont parlé en langue qu’ils n’avaient pas apprises, et c’est un miracle.

 

Donc le parler en langue, c’est une combinaison, c’est une association, de deux choses

De l’inspiration de Dieu, et l’homme qui coopère avec Dieu, l’homme qui est poussé, incité, l’homme qui croit
les promesses de Dieu, qui obéit à Dieu. L’Esprit leur donna de s’exprimer, et ils dit : « Ils se mirent …« . L’Esprit et ils !
Donc il y a Dieu le Saint-Esprit, et les hommes, donc qui ont reçu le baptême du Saint-Esprit, ils commencèrent, ils se mirent à parler en d’autres langues.

Donc la réaction positive, favorable, de l’homme, au contact de Dieu, apporte des résultats, des bienfaits surnaturels, et ces gens-là sont grandement bénis. La Bible dit celui qui parle en langue s’édifie lui-même. C’est une édification. C’est une consolation personnelle, que Dieu accorde.

Dans 1 corinthiens 14, il dit que celui qui parle en langue, s’édifie lui-même. Il y a une édification personnelle.
Dans ce simple contact, il y a une formule, si on peut le dire de cette façon là, qui donne des résultats surnaturels.

L’équation est simple : D’un côté la directive de Dieu plus la foi de l’autre côté, l’obéissance de l’homme.

Des gens qui louent et aiment le Seigneur ont la bouche fermée. Jamais ils ne pourront recevoir, car il faut une coopération de l’homme avec le Seigneur. C’est le Saint-Esprit qui remplit nos cœurs, et c’est l’homme qui doit ensuite déclarer.
« Ils se mirent à parler en langue« . Ce n’est pas Dieu qui a parlé en langue, c’est l’homme qui se met à parler en d’autres langues sous la puissance du Saint-Esprit.

Au travers de ce parler en langue, Dieu va illustrer sa loi divine, le principe par lequel il travaille dans la vie du Chrétien ou de la Chrétienne. C’est que Dieu a toujours inclut l’homme dans son plan. Dieu n’agit jamais sans la coopération de l’homme. Depuis Adam jusqu’à aujourd’hui, c’est toujours Dieu qui coopère avec les hommes.

Et pour soit recevoir le baptême dans le Saint-Esprit, ou soit marcher avec Dieu dans la vie Chrétienne, nous devons toujours coopérer avec notre Dieu. Car Dieu recherche toujours la confiance en l’homme. Il veut des gens qui ont confiance en lui.

« Heureux ceux qui se confient en lui »

Et Dieu à qui donne t-il son Saint-Esprit ?

À ceux qui lui obéissent. À ceux qui marchent dans l’humilité.

 


Maintenant découvrez la suite :

Quelle est la raison principale de ceux et celles qui ne parlent pas en langues.

Téléchargez l’audio. Inscrivez-vous c’est gratuit.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *